ACTUALITES

Agenda - Ne manquez pas les 10 ans du salon de la RVF 
(20-21 mai) !
Cette année, le salon de la Revue du Vin de France fête ses 10 ans. Un rendez-vous immanquable pour les œnophiles. 
Le salon de la RVF, au Palais Brogniart à Paris où vous pourrez venir déguster nos vins du Château Boyd-Cantenac ! 
www.salon.larvf.com

Date : vendredi 20 & samedi 21 mai 2016
Lieu : Palais Brongniart, ancienne Bourse de Paris
Horaires d’ouverture : vendredi 11 h – 20 h / samedi 11 h – 19 h

Masters of Wine, les 2011 ayant été goûtés le 03/11/2015 à Londres.

Château Boyd-Cantenac 


Very deep ruby colour, youthful. Overt with notes of cassis, blackberries, mocca and sweet spices. Aromas are inviting, modern with attractive toasty notes. Dry, tannins are ripe, round and a little gritty at this stage requiring a bit of time. The wine is inviting displaying sophisticated texture and balanced alcohol .

" Et 2015 ?

Après des mois d'avril et de mai relativement secs (50 % de la pluviométrie normale en mai), la floraison s'est déroulée avec un temps favorable, sec et ensoleillé, à partir du 24 mai. Juin fut sec, très ensoleillé, et en conséquence les raisins sont plutôt petits. En un mot, les circonstances sont jusqu'à présent optimales, et 2015 et sur une trajectoire parfaite."

Le Point n°2228

 

Bordeaux

le millésime 2014

 

Le guide

de Jacques Dupont

21 mai 2015

 

 

Margaux

 

Boyd-Cantenac

 

Lucien Guillemet : “Les merlots étaient un peu simples, ronds comme souvent sur les graves. Les francs étaient superbes, intenses, les cabernet-sauvignon avaient des tanins d'une grande finesse. Curieusement, le petit-verdot assez massif a aidé le cabernet-sauvignon à être aromatiquement moins austère.”

70% cabernet-sauvignon, 21% merlot, 6% petit-verdot, 3% cabernet franc.

 

16,5 – Moka, cassis, bouche ample, tanins soyeux, fin et frais. Plus étiré que son compère Pouget (même propriétaire). Du volume et de la classe.

O = 2020  G = 15 ans

«A l’occasion du tournoi de tennis ATP Bordeaux de la Villa Primrose, à Bordeaux, le club avait demandé au Conseil des Crus Classés d’organiser une dégustation du millésime 2003. Il y avait donc les 2003 des Châteaux Desmirail, Issan, Lynch Bages, Batailley et Boyd-Cantenac, et en liquoreux Filhot et Rieussec.


Boyd-Cantenac très frais, avec des arômes nets et intenses, particulièrement fruités, se distingue par sa chair et son équilibre, avec une très belle finale, et encore un long potentiel de garde. Le cabernet-sauvignon, sur nos sols de graves, concilie à merveille des caractéristiques a priori antinomiques, comme la puissance et l’élégance, l’acidité et la souplesse. Cela donne une incomparable fraîcheur, même dans les millésimes caniculaires comme a pu l’être 2003.»

Coup de Coeur du Guide Hachette pour le 2011

 

 

 

 

 

 

 

Le 2011 de Château Boyd-Cantenac vient de recevoir un Coup de Coeur du Guide Hachette,  à paraître à l'automne.  Année après année, nous sommes heureux de contribuer à la définition du plaisir de déguster les grands Margaux, tout en finesse, et d'apporter du plaisir, à un haut niveau, aux amateurs !

 

Le 7/08/2014

 

 

Quid de 2014 ?

A Margaux, la véraison a sérieusement débuté vers le 18 juillet, et nous pouvons faire un premier point sur la récolte qui s'annonce. En volume, sauf accident toujours possible, elle pourrait être quasiment normale, à la différence de 2013, qui a été de l'ordre d'une demi-récolte.

 

Où en est 2014 sur le plan qualitatif ?

Le printemps a été globalement favorable, malgré un début de floraison sous un temps froid et humide, qui a entraîné une coulure notable, parfois importante, sur les merlots les plus précoces. Le temps s'est rétabli et juin a été beau et chaud. Si la première quinzaine de juillet a été fraîche et humide, il a fait ensuite un temps idéal, sec et ensoleillé, avec trois jours dépassant 30 °C, et selon les prévisions ces conditions vont se maintenir jusqu'à la fin du mois. Les raisins, qui sont de taille moyenne, parfois un peu forte, sur des grappes longues, devraient se montrer relativement résistants au botrytis, nous permettant ainsi de choisir sereinement la meilleure date pour vendanger chaque parcelle. Les perspectives sont donc, aujourd'hui, favorables. Il n'est naturellement pas encore possible de prédire la qualité des 2014, qui dépendra essentiellement des conditions de la maturation, sur août, septembre et les deux ou trois premières semaines d'octobre, mais si le temps veut bien se montrer favorable, le vent dominant rester au nord, comme il l'a été jusqu'à présent, 2014 pourrait bien être  un excellent millésime !

 

Le 22/07/2014 

 

Production d'énergie

Déjà nous faisions de notre mieux pour économiser l'énergie : pas de climatisation, gestion des températures par l'isolation des locaux, contrôle thermique des fermentations par évaporation d'eau.

Nous allons maintenant au-delà, alors que le chai a été partiellement couvert de panneaux solaires. Connectés au réseau public depuis le début du mois de juillet, ils vont produire sur un an plus de trois fois notre consommation électrique.

Les dégustations des primeurs à Bordeaux, la première semaine d'avril 2014

 

La semaine dernière, première semaine d'avril, a vu le gros des fameuses dégustations de primeurs à Bordeaux. Chacun a pu se faire une idée de la qualité du millésime, et se positionner par rapport aux nombreux avis qui ont été entendus et publiés.

 

Le millésime sera à coup sûr très inégal, et les réussites dépendront, comme toujours, de la qualité des terroirs, de la valeur des vignerons et du discernement des vinificateurs. Pour le 2013, il faudra y ajouter une mention spéciale aux moyens mis en oeuvre. En effet ce millésime, rare à cause de la forte coulure, tout particulièrement du merlot, aura demandé un énorme travail estival sur la végétation, pour arriver à obtenir des raisins sains et mûrs.

 

Nous sommes particulièrement satisfaits de nos assemblages, qui montrent actuellement une belle couleur, très jeune, des arômes de fruits mûrs très nets, un excellent équilibre en bouche et un soyeux étonnant.

 

Quelles perspectives pour 2013 ?

 

On lit déjà, sous la plume de quelques "experts" un peu étonnants, que 2013 ne sera pas bon (http://www.20minutes.fr/societe/1208401-20130808-vignobles-endommages-millesime-2013-bon)  Que pouvons-nous en dire aujourd'hui ?

La grêle, aussi dramatique qu'elle a été, n'a pas sérieusement affecté, à Bordeaux, les terroirs qui produisent les vins qui servent très généralement de référence au consensus du jugement des millésimes, à savoir les Crus Classés et les Pomerol. Cela dit

-  le printemps froid a fait que 2013 sera tardif ;

-  les circonstances météorologiques de la floraison ont causé une forte coulure des merlots ;

-  en juillet 18 journées consécutives ont été enregistrées avec des températures maximales supérieures à 30°C, ce qui est exceptionnel. L'insolation mensuelle est de 317 heures, ce qui représente un surplus de 62 heures par rapport à la moyenne trentenaire (255 heures), soit environ 25 % d'insolation supplémentaire. Le mois a été très beau, avec à Margaux des températures supérieures de 2 °C aux moyennes trentenaires et une pluviométrie normale (50 mm), concentrée sur la dernière semaine ;

-  le temps de la première quinzaine d'août a été excellent, avec un ensoleillement maximal et des nuits fraîches, et la météo nous promet ce temps à peu près jusqu'à la fin du mois.

On peut en tirer plusieurs conséquences probables :

- excellence des vins blancs secs, si septembre veut bien rester favorable.

- pour les rouges, la coulure des merlots diminuera fortement les volumes produits à Bordeaux, plus que la grêle. Elle augmentera, dans les vins mis en marché, les proportions de cabernet franc et de cabernet sauvignon. Comme ce cépage est le plus tardif, la qualité du millésime sera très dépendante des conditions de la période de maturation, septembre et octobre. On pense ici à une similitude avec 1984, où le merlot avait très peu produit. Plus encore que les autres années, la maturité des cabernets sera donc essentielle, mais si l'automne est beau, de très grands vins sont à portée de main, sur les bons terroirs, après de superbes mois de juillet et août. Ailleurs, le cabernet a toutes chances de montrer des caractères de poivron vert et de feuille de tomate ;

- les pluies de la fin juillet et du début août auront parfois été dévastatrices, comme celles qu'on annonce pour le 25/08, en favorisant le mildiou, à une saison où les viticulteurs sont tentés de baisser un peu leur garde vis-à-vis de ce parasite : si elles causent un avancement de la tombée des feuilles, elles pénalisent déjà directement la maturité que pourront atteindre les raisins.

N'hésitez pas à revenir vers nous pour d'éventuelles précisions.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Chateau Boyd-Cantenac